vaginal discharge meaning in hindi


signification des pertes vaginales en hindi J’Ai ViolĂ© Ma Jolie Maman Sexy
Si vous demandez Ă  tous les gens autour de moi, ils diraient que ce n’est pas celui que l’on trouve dans le mot histoires de sexe. Cependant, comme vous pouvez le comprendre d’après le titre, j’ai violĂ© ma douce mère sexy , il y a une grande vengeance. Maintenant, je veux que tu t’assoies et que tu Ă©coutes ce que j’ai traversĂ©. Tout est si lourd, je ne peux dire Ă  personne que je sais ce que j’ai traversĂ©. Au moins, je veux partager un peu de paix et de dĂ©tente ici.

histoires de sexe
Vraie photo de ma Belle-mère Perihan.
Je dois ĂŞtre en deuxième annĂ©e d’Ă©cole primaire ou quelque chose comme ça. Bien que beaucoup de mes amis ne se souviennent pas le moins du monde de leur âge, je dors avec chaque dĂ©tail. Nous avions une vie sans bagarre et sans bruit. Du moins, c’est comme ça que je m’en souvenais. Ma mère et mon père m’aimaient tous les deux. Nous n’Ă©tions pas riches, mais nous n’avions pas cette affection non plus. Tout ce que je voulais a Ă©tĂ© pris, nous n’avons eu aucune difficultĂ© financière. C’Ă©tait jeudi. Nous venions d’entrer dans la dernière leçon. Au milieu de la leçon, mon père est entrĂ© avec le directeur. Pendant que j’avais une courte conversation avec mon professeur, mes yeux Ă©taient rivĂ©s sur mon père. Il Ă©tait dĂ©vastĂ©, il ne pouvait pas lever la tĂŞte, je pouvais voir la rougeur dans ses yeux. J’Ă©tais petit, mais je pouvais dire qu’il y avait un problème. Ça va paraĂ®tre drĂ´le, mais j’ai eu un sentiment de malaise toute la journĂ©e. J’ai senti que ma mère aimante et souriante m’avait quittĂ© et avait migrĂ© vers l’autre monde…

J’ai pleurĂ© pendant des mois. C’Ă©tait comme si j’Ă©tais complètement coupĂ© de l’espace et du temps. FunĂ©railles, parents, conjoint, ami They Ils ont tous prĂ©sentĂ© leurs condolĂ©ances, mais je ne savais mĂŞme pas ce que cela signifiait. Ma mère Ă©tait partie, elle Ă©tait morte. A part ça, rien d’autre ne m’intĂ©ressait. J’avais juste de la haine. J’ai eu une rĂ©bellion contre le crĂ©ateur, qui m’a fait vivre cela, contre la vie elle-mĂŞme. Dès le premier jour, une femme a commencĂ© Ă  entrer et Ă  sortir de notre maison. Cette femme s’appelait Perihan. Elle Ă©tait l’amie de mon père, elle a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©e de cette façon. Perihan a commencĂ© Ă  aller et venir de plus en plus chaque jour. Puis il a commencĂ© Ă  rester chez nous. Après un an, il s’est mariĂ© et a pris un nouveau titre; belle-mère! Pas de mensonge, il a Ă©tĂ© extrĂŞmement patient avec moi. J’ai commencĂ© Ă  adopter le bien et le mal, et je suis lentement revenu Ă  la vie. Mais la colère et la haine en moi n’ont jamais cessĂ©. Au contraire, il augmentait de façon exponentielle chaque jour.

Le Temps N’A Entendu Ni Moi ni Ma Colère

Le temps Ă©tait comptĂ©, et il ne pouvait arrĂŞter personne. Il ne m’a pas Ă©coutĂ© ni ma colère! Le son de cette horloge murale, que je regardais sans quitter des yeux au dĂ©but, Ă©tait gravĂ© dans ma tĂŞte. Tic tac, tic tac, tic tac…

Ma vie scolaire avait un an de retard. J’avais 17 ans, mais j’Ă©tais encore au lycĂ©e. Je pourrais appeler Perihan une mère directe, pas une mère douce. Mon père avait 39 ans et ma douce mère en avait 36. Bien que mon père vivait un peu plus chaque jour, Perihan n’Ă©tait pas comme ça. Il prenait très bien soin de lui. Il faisait de l’exercice et regardait ce qu’il mangeait. Elle a dĂ» aussi bĂ©nĂ©ficier de ne pas ĂŞtre enceinte du tout. Parce que ces grosses mignonnes ont quand mĂŞme rĂ©ussi Ă  Ă©pater tous les hommes. Il n’y avait pas une seule ride sur son visage. Elle Ă©tait belle mĂŞme sans maquillage, mais quand elle se maquillait, mĂŞme le mot sexy ne suffisait pas. Mais ces pensĂ©es que j’avais en tĂŞte ne venaient pas de la rage. Bien que pas autant que ma propre mère, son intĂ©rĂŞt, son amour et ses efforts constants pour m’aider lui ont au moins donnĂ© le droit d’ĂŞtre une gentille mère.

J’Ă©tais incroyablement rebelle Ă  cause de ma colère implacable. Ă€ l’Ă©cole, j’avais peur et je n’osais pas dĂ©tourner le regard. J’Ă©tais l’un des mĂ©chants que vous connaissez. Ma mère, qui est plus belle que mon père, venait Ă  l’Ă©cole et se faisait beaucoup gronder par moi pour mes combats. Mais Perihan se tenait obstinĂ©ment derrière moi. Si mon fils le faisait, il dirait qu’il sait quelque chose. Le lycĂ©e a convaincu mon père et m’a envoyĂ© au kick boxing. MĂŞme si j’ai dit que je n’en voulais pas au dĂ©but, c’Ă©tait bon pour moi aussi. Maintenant, Ă  mon Ă©cole, je me battais sur le ring, pas dans la rue. Mon corps amĂ©liorĂ© et mon comportement plus calme attiraient l’attention des filles.

Mon premier amour, Nisa, je pense qu’elle Ă©tait la plus belle fille de la classe. Du moins, ça me semblait ainsi. On Ă©tait Ă  midi. Je rentrais rarement Ă  la maison. Il y avait dĂ©jĂ  une distance de 15 minutes entre la maison et l’Ă©cole. Allez et venez en marchant, mais c’Ă©tait une torture. J’ai fait des toasts Ă  la cantine et je suis allĂ© dans ma classe avec mon ayran, au fond de mon siège près de la fenĂŞtre. Il n’y avait personne donc je n’Ă©tais pas quelqu’un qui aimait la foule de toute façon. J’Ă©tais un peu plus mature que mes pairs Ă  cause de ce que j’ai vĂ©cu. Ils se sentaient tous stupides. C’est pourquoi je ne peux dire que j’avais beaucoup d’amis Ă  l’Ă©cole. Ils ne m’ont pas approchĂ© parce que j’Ă©tais aussi un bagarreur. Mais Nisa, la plus belle fille de la classe, ne le pensait pas…

Nisa est entrĂ©e par la porte pendant qu’elle faisait Ă  moitiĂ© cuire le pain grillĂ© et prenait une gorgĂ©e de mon ayran. Il Ă©tait seul. Il m’avait vu mais avait pris sa place au premier rang devant la porte sans mĂŞme dire bonjour. Il portait des collants noirs et un uniforme scolaire. Il se tenait dos au mur, les jambes Ă©tendues sur son banc. Je pouvais voir ses regards furtifs alors qu’elle continuait Ă  manger mon toast. Un deux trois…

Il s’est passĂ© quelque chose?
Comme quoi?
Je ne sais pas, direz-vous.
Pourquoi?
Tu continues Ă  chercher, je dis que c’est pour ça.
ĂŠtes-vous mal Ă  l’aise?
Non, je me demandais juste pourquoi.
Il s’est lentement levĂ© et a commencĂ© Ă  marcher vers moi. La moitiĂ© de ses faux cheveux blonds Ă©tait devant elle, et l’autre moitiĂ© de derrière elle au niveau de la poitrine. Elle Ă©tait probablement la fille avec les plus gros seins de la classe. Ses yeux Ă©taient noirs, mais elle Ă©tait assez affirmĂ©e pour faire frĂ©mir. Au dĂ©but du lycĂ©e, j’ai dĂ©couvert ma masculinitĂ© et j’ai commencĂ© Ă  regarder les filles avec des yeux diffĂ©rents. Je pouvais me satisfaire en me masturbant, mais je n’avais jamais fait l’amour. Si je disais que je ne me demande pas comment ça se sent, bien sĂ»r, ce serait une grand-tante. Vous voyez, mon niveau de testostĂ©rone avait augmentĂ© de façon exponentielle Ă  chaque pas qu’il faisait vers moi.

Il a placĂ© ses hanches sur le banc devant moi. L’obscuritĂ© sous sa jupe m’avait excitĂ© encore plus alors qu’elle croisait les jambes. Je pouvais sentir ma respiration devenir erratique. Finalement, il rompit son silence et dit:

Je me demande…
Je ne comprends pas?
Tu as demandé pourquoi tu regardais, je me demandais juste pour toi.
Qu’est-ce que tu t’es demandĂ©?
Pourquoi la moitiĂ© de l’Ă©cole a peur de toi, d’ĂŞtre belliqueux, de boxer sĂ©rieusement?
Je ne sais pas quoi dire ou si je veux le dire…
Il n’y a rien Ă  savoir, c’est ta vie après tout. Par exemple, est-ce vrai que tu fais de la boxe?
Oui, j’ai commencĂ© en dĂ©but d’annĂ©e.
Nous avons regardĂ© beaucoup de combats Ă  l’Ă©cole, avez-vous dĂ©jĂ  Ă©tĂ© sur le ring?
Oui…
Devrais-je retirer une pince de ta bouche, Murat, dis-moi juste!
Alors qu’il s’approchait de moi, toutes sortes d’histoires sexuelles remplies de plaisir dans ma tĂŞte s’estompaient lentement. Je pouvais le sentir. J’ai abandonnĂ© mes rĂ©ponses courtes et adolescentes après avoir rĂ©flĂ©chi Ă  la façon dont la belle fille Nisa, qui s’intĂ©ressait Ă  moi et dont je suscitais la curiositĂ©, ne perdrait pas son intĂ©rĂŞt.

C’Ă©tait l’idĂ©e de ma mère, le kickboxing. Oui, j’ai Ă©tĂ© sur le ring plusieurs fois. Je ne suis pas belliqueux comme je l’Ă©tais. Je me dĂ©barrasse de ma colère et de mon stress dès que j’entre dans cette salle. Bien sĂ»r, vous ĂŞtes surtout curieux de savoir comment je me bats et le cĂ´tĂ© excitant des choses, n’est-ce pas?
Alors Ă©videmment ça l’est.
Puis aujourd’hui, après l’Ă©chauffement, il y aura un peu de compĂ©tition entre nous. Tu peux venir en spectateur si tu veux.
Vraiment?
Donc si tu veux, oui, tu peux venir.
Oui, je le veux tellement, laisse-moi venir.
Il Ă©tait extrĂŞmement excitĂ© et son excitation m’excitait aussi. C’Ă©tait la première fois que quelqu’un d’autre que ma propre mère me regardait sur le ring. En fait, ils n’ont pas mis les gens de mon âge sur le ring comme ça. Cependant, lorsque le professeur a vu ma dĂ©termination, il a commencĂ© Ă  manifester un intĂ©rĂŞt particulier. Bien que le kick boxing n’Ă©tait pas dans mes rĂŞves pour l’avenir, c’Ă©tait le plus beau dĂ©tail de ma vie ces jours-ci. C’est pourquoi je me serrais dans mes bras, me battant fĂ©rocement sur le ring avec des personnes âgĂ©es.

On a enregistrĂ© nos tĂ©lĂ©phones. Nous avons poursuivi la conversation et avons commencĂ© Ă  nous connaĂ®tre de plus près. Mais lentement, la salle de classe a commencĂ© Ă  se remplir et les Ă©tudiants arrivaient. Nisa a Ă©galement pris sa place. Il venait me voir Ă  chaque pause et trouvait un sujet avec lequel discuter d’une manière ou d’une autre. Nous parlions toujours de tout en gĂ©nĂ©ral, pas de nos vies. Bien sĂ»r, je n’avais pas assez confiance en moi pour raconter ma douleur.

J’Ă©tais dans le salon vers quatre heures. Ă€ mi – chemin de notre Ă©chauffement d’une heure, j’ai eu la meilleure putain d’histoire que j’aie jamais oubliĂ©e de ma vie. Bien sĂ»r, comme l’Ă©chauffement n’Ă©tait pas terminĂ©, je l’ai emmenĂ© Ă  l’endroit oĂą le ring et le public s’asseyaient. Ce n’Ă©tait pas un si grand endroit de toute façon. Sept personnes, moi y compris, participeraient Ă  ce que j’appelle un concours. Je suis le plus petit. Il y avait celui qui a travaillĂ© dur pendant trois ans et celui qui a commencĂ© après moi. Bien sĂ»r, tous ceux qui voulaient ĂŞtre d’accord. J’Ă©tais l’un de ces enchĂ©risseurs. Cici n’a pas pu venir Ă  cause du travail de ma mère, du moins elle l’a dit quand je lui ai dit il y a environ une semaine. Mais quand il est sorti pour ne plus me laisser seul, il a Ă©galement eu l’occasion de rencontrer Nisa. Je n’entrerai pas dans les dĂ©tails de la compĂ©tition, cela ne s’est pas avĂ©rĂ© ĂŞtre un combat aussi exagĂ©rĂ©, mais j’ai rĂ©ussi Ă  terminer deuxième. Il Ă©tait environ sept heures moins le quart quand j’ai quittĂ© la salle. Le sang de ma mère bouillait pour Nisa. Quand elle a insistĂ© pour dĂ®ner, Nisa, qui a obtenu la permission de sa famille, est venue chez nous. C’Ă©tait la première fois que je ramenais une petite amie Ă  la maison alors que notre relation n’avait mĂŞme pas Ă©tĂ© nommĂ©e.

Nous Avons Attrapé Ma Mère Dans Ma Première Histoire De Sexe

Pendant que ma mère rĂ©chauffait les restes d’hier dans la cuisine, mon père n’Ă©tait pas encore arrivĂ©. Nous sommes allĂ©s dans ma chambre ensemble. J’Ă©tais censĂ© faire le tour de la maison, mais je voulais ĂŞtre seul avec Nisa, qui avait doublĂ© mon taux de testostĂ©rone depuis le matin. J’Ă©tais allongĂ© sur le lit.

Quelle journée, je suis si fatigué.
C’Ă©tait vraiment gĂ©nial. Je n’ai pas passĂ© un si bon moment depuis longtemps…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2024 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich für deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, Brünetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrà gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc… Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente! mobile-3 mobile-4 mobile-5 mobile-6 mobile-7 mobile-8 mobile-9 mobile-10 mobile-11 mobile-12 mobile-13 mobile-14 mobile-15 mobile-16 mobile-17 mobile-18 mobile-19 mobile-20 mobile-21 mobile-22 mobile-23 mobile-24 mobile-25 mobile-26 mobile-27 mobile-28 mobile-29 mobile-30 mobile-31 mobile-32 mobile-33 mobile-34 mobile-35 mobile-36 mobile-37 mobile-38 mobile-39 mobile-40 mobile-41 mobile-42 mobile-43 mobile-44 mobile-45 mobile-46 mobile-47 mobile-48 mobile-49 mobile-50 mobile-51 mobile-52 mobile-53 mobile-54 mobile-55 mobile-56 mobile-57 mobile-58 mobile-59 mobile-60 mobile-61 mobile-62 mobile-63 mobile-64 mobile-65 mobile-66 mobile-67 mobile-68 mobile-69 mobile-70 mobile-71 mobile-72 mobile-73 mobile-74 mobile-75 mobile-76 mobile-77