vk33


vk33 Slm Je suis Sinem, je suis mariĂ© depuis 6 ans, j’ai 27 ans, 1,72 de haut, sombre et louche. Je veux partager une histoire de sexe qui s’est produite entre moi et ma belle-mère handicapĂ©e mentale, parce que je ne peux en parler Ă  personne, et c’est difficile pour moi de la garder Ă  l’intĂ©rieur. Mon histoire se dĂ©roule il y a 2 ans en mai. Mon mari et moi sommes partis en vacances dans leur ville natale (dans un joli village d’Anatolie). Ma belle-mère, mon beau-père et ma belle-mère handicapĂ©e mentale (Ilhan), qui est plus jeune que mon mari, qui habite au village, ont fait beaucoup de prĂ©paratifs car ils connaissaient notre avenir, ils nous attendaient. Quand on est partis, il y avait un intĂ©rĂŞt intense, une pertinence, ils m’ont gĂŞnĂ©. Surtout ma belle-mère “” Ma belle-sĹ“ur est arrivĂ©e, ma belle-sĹ“ur est arrivĂ©e!”il a fait des histoires Ă  ce sujet. Pour ĂŞtre honnĂŞte, j’ai vraiment aimĂ© cette attention. Des repas ont Ă©tĂ© pris, des thĂ©s, des cafĂ©s ont Ă©tĂ© bu, des conversations ont eu lieu. Puis, mon mari et moi avons Ă©tĂ© submergĂ©s de fatigue, avons demandĂ© la permission d’aller nous coucher, sommes allĂ©s dans notre chambre, nous sommes couchĂ©s, avons dormi.

Je me suis rĂ©veillĂ© tĂ´t le matin avec l’effet de l’air frais.Juil. Quand j’ai regardĂ© par la fenĂŞtre, ma belle-mère Ilhan emmenait les animaux au bord du ruisseau. Alors je me suis habillĂ© et je suis sorti. Ma belle-mère avait trait les vaches et mis le lait sur le feu pour qu’il bout. Quand il m’a vu, il a ri et a dit: “Ma belle Ă©pouse, es-tu rĂ©veillĂ©e, bonjour!”dit-il. “Bonjour, maman!”nous avons dit:” nous sommes en conversation devant le feu. Ma belle-mère me disait qu’elle avait des problèmes matĂ©riels et spirituels. J’ai dit: “Les problèmes financiers sont pris en charge, mais quel est le problème spirituel, maman?J’ai dit. Il a commencĂ© Ă  expliquer :” Nous avons vieilli, les filles ne sont pas venues, vous ĂŞtes Ă  Istanbul, nous sommes restĂ©s ici. Vous connaissez la situation d’inspiration, il n’y a pas de mĂ©decins chez qui nous ne sommes pas allĂ©s, mais ça ne sert Ă  rien. Notre gagne-pain, ce sont les animaux, ils ont aussi besoin de soins, on vieillit, on ne peut plus s’en occuper, Ilhan ne comprend pas non plus, elle emmène les animaux Ă  l’eau, c’est tout!”il a alors dit:” De toute façon… faisons du thĂ©, on dĂ©jeunera!”il a dit:” nous nous sommes levĂ©s et avons commencĂ© Ă  nous prĂ©parer. Mon mari s’est Ă©galement rĂ©veillĂ© et est venu Ă  table après s’ĂŞtre lavĂ© les mains et le visage. Après le petit dĂ©jeuner, j’ai dit Ă  mon mari: “Allons nous promener dans les champs ou quelque chose du genre…”. Il a acceptĂ© et nous sommes descendus dans le jardin. Il n’y avait rien de plus dĂ©licieux que de manger des tomates et des concombres sur une branche. J’ai vraiment aimĂ© ça…

C’Ă©tait le soir, mais mon intĂ©rieur bouillait aussi, l’air frais et les aliments biologiques avaient presque un effet aphrodisiaque sur moi, et j’avais tellement envie de sexe que je ne peux expliquer Juillet. Dès que je me suis couchĂ©e, je me suis immĂ©diatement accrochĂ©e aux lèvres de mon mari et nous avons commencĂ© Ă  faire l’amour. Après une bonne baise dans laquelle nous avons tous les deux eu des orgasmes, nous nous sommes couchĂ©s assez paisiblement, avons dormi.

Je me suis rĂ©veillĂ© tĂ´t le matin. Je suis allĂ© dans la salle de bain pour me laver. J’ai dĂ» me laver avant que quiconque ne se rĂ©veille, car ils avaient une salle de bain de fortune dans le village. C’Ă©tait une cuisine, mais ensuite ils ont construit une salle de bain en la recouvrant de nattes. Franchement, cela a rendu les gens nerveux. Heureusement, il y avait des bouilloires instantanĂ©es, je n’avais pas besoin de chauffer de l’eau. Je me suis immĂ©diatement dĂ©shabillĂ© Ă  la hâte et je suis allĂ© sous l’eau. au bout de 2 minutes, c’Ă©tait comme si je voyais une ombre, je regardais Ă  gauche et Ă  droite, je ne voyais rien. Je l’ai dit Ă  Kim cette fois et j’ai continuĂ©, j’ai pris mon bain, je me suis habillĂ© rapidement et je suis allĂ© dans la chambre oĂą nous nous sommes couchĂ©s. Mais j’ai entendu un certain nombre de bruits de la salle de bain. Curieux, j’ai regardĂ© par la fenĂŞtre. Et que devrais-je voir, mon beau-frère Ilhan sort du fond de l’endroit oĂą je prends un bain. Soudain, j’Ă©tais abasourdi, je ne savais pas quoi faire. M’a-t-il radiographiĂ©? Comment une telle chose arriverait-elle? Je suis allĂ© Ă  l’arrière de l’endroit oĂą j’ai pris un bain l’après-midi et j’ai regardĂ©. Il y avait un dĂ©cembre de la largeur d’un doigt, juste Ă  cĂ´tĂ© des sacs de blĂ© qui y Ă©taient rĂ©ellement mis. Je n’avais plus aucun doute, ma belle-mère m’avait jetĂ© un coup d’Ĺ“il. Je suis revenu embarrassĂ©. Tout le monde Ă©tait sorti. Je ne savais pas quoi faire. Je ne pouvais pas non plus me fâcher contre ma belle-mère, c’Ă©tait un jeune homme de 24 ans, peut-ĂŞtre mentalement dĂ©ficient, mais c’Ă©tait aussi un homme, il avait aussi des besoins sexuels. Je n’Ă©tais pas en colère contre lui et je n’ai rien dit Ă  personne.

Quelques jours s’Ă©taient Ă©coulĂ©s, et les dĂ©ceptions d’Ilhan Ă  mon Ă©gard avaient beaucoup changĂ©. J’en Ă©tais conscient, mais que pouvais-je faire? Que pourrais-je dire? Ou plutĂ´t, il Ă©tait fou après tout. C’Ă©tait la nuit et tout le monde dormait, et j’avais sommeil. J’essayais de dormir, mais je n’arrivais pas Ă  dormir. Mon mari avait dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  ronfler. Soudain, j’ai entendu le craquement de la porte extĂ©rieure, quand je me suis redressĂ© et ai regardĂ© la façade avant, j’ai vu Ilhan aller au fond de la salle de bain. Qu’est-ce que ce fou fait lĂ  Ă  cette heure-ci? j’ai continuĂ© Ă  le regarder. Je me demandais juste, va te coucher et va dormir, qu’est-ce que c’est pour toi? Mais je vous l’ai dit, la curiositĂ© ne voulait tout simplement pas me laisser seul, et quand je l’ai lentement suivi dehors et que j’ai regardĂ© Ă  travers les interstices de la clĂ´ture, j’Ă©tais presque choquĂ©. DĂ©cembre. Ilhan avait baissĂ© son pantalon et tirait 31. Je voulais partir lĂ -bas immĂ©diatement, j’ai mĂŞme fait deux pas en arrière, mais j’ai encore abandonnĂ©, je suis retournĂ© regarder un peu plus, j’ai commencĂ© Ă  avoir l’air plus droit. Ilhan se tenait Ă  cĂ´tĂ© de moi juste en face de moi, tirant 31 rapidement. J’ai attendu un peu plus longtemps et Ilhan a commencĂ© Ă  Ă©jaculer avec des contractions. Mais j’ai vĂ©cu le vrai choc après cela, quand il s’est retournĂ© pour nettoyer le sperme restant dans sa bite, la lumière de la cour a complètement illuminĂ© sa bite et j’ai vu la bite la plus grosse et la plus Ă©paisse que j’aie jamais vue de ma vie. Mes yeux Ă©taient ouverts comme une diseuse de bonne aventure et je ne pouvais pas dĂ©tacher mes yeux de ta bite, c’Ă©tait terrifiant, c’Ă©tait vraiment incroyable. J’ai vu beaucoup de bites sur Internet, mais je n’en ai jamais vu une comme ça nulle part. Pendant qu’Ilhan enfilait sa culotte, je suis immĂ©diatement retournĂ©e Ă  l’intĂ©rieur. Quand je suis entrĂ©e dans la chambre, mon mari ronflait encore. Je lui ai immĂ©diatement tournĂ© le dos et j’ai essayĂ© de m’endormir, mais la bite d’Ilhan ne pouvait pas sortir de mon esprit.

Les jours suivants, la bite d’Ilhan Ă©tait presque devenue une obsession dans mon cerveau. Mon Dieu, Ă  quoi ressemblait cette bite? Comment une femme peut-elle l’accueillir? je me mouillais Ă  chaque fois que j’y pensais. Mais je ne montrais rien Ă  mon mari, j’allais tout de suite dans ma chambre, fermant la porte Ă  clĂ© et me masturbant, pensant Ă  la bite d’Ilha.

C’Ă©tait mercredi après-midi, c’Ă©tait dans l’après-midi, le tĂ©lĂ©phone de la maison a sonnĂ©. Mon mari a dĂ©crochĂ© le tĂ©lĂ©phone. D’une voix agitĂ©e, il a dit: “Quand est-ce arrivĂ©, comment est-ce arrivĂ©? Sont-ils vivants?”quand il a parlĂ©, tout le monde a dit: “Qu’est-il arrivĂ© Ă  la rancune?”il sauta sur ses pieds. Mon mari a dit: “D’accord, on arrive!”il a dit” et a raccrochĂ© le tĂ©lĂ©phone. Alors que nous attendions tous anxieusement ce qui s’Ă©tait passĂ©, mon mari m’a dit: le toit du tracteur s’Ă©tait renversĂ© alors que ses oncles revenaient du champ, et ses oncles Ă©taient coincĂ©s dessous. Il est dans un Ă©tat très grave, et il a besoin de sang. Mon mari a dit: “PrĂ©parons-nous et sortons tout de suite!”dit-il. Bien sĂ»r, je voulais aussi me prĂ©parer, mais mon mari a dit “” Toi et Ilhan n’avez pas besoin de venir, nous irons! Je vous le ferai savoir en fonction de la situation!”dit-il. “Non, je viendrai aussi!”J’ai dit:” Pas question!”il a dit et a fait une sieste. J’ai secrètement dit Ă  mon mari “” Reviens Ă  toi, je ne peux rester seul ici, j’ai peur!J’ai dit. Et mon mari a dit: “N’aie pas peur, ça ira. En plus, Ilhan est lĂ !”il a dit, et ils sont partis prĂ©cipitamment. Le village oĂą ils allaient a pris une demi-heure en tracteur, ils sont montĂ©s et sont partis…

Il arrivait Ă  23h00 du soir, je n’avais pas encore de ses nouvelles. J’Ă©tais sur le point d’exploser quand le tĂ©lĂ©phone de la maison a sonnĂ©. J’ai immĂ©diatement sautĂ© et l’ai ouvert. C’est mon mari qui a appelĂ©: “Nous ne pouvons pas venir ce soir, son Ă©tat est trop grave, ils l’ont rĂ©fĂ©rĂ© Ă  la facultĂ© de mĂ©decine et nous y allons!”dit-il. “Et quand viendras-tu?J’ai dit. “Je ne sais pas, ce n’est pas clair!”dit-il. “Laisse au moins maman venir!J’ai dit. “Ma mère est aussi chez mes belles-sĹ“urs, il y a beaucoup d’allĂ©es et venues, ma belle-sĹ“ur n’est pas en mesure de s’en occuper!”dit-il. “D’accord!”J’ai dit:” J’ai raccrochĂ© le tĂ©lĂ©phone. Ilhan Ă©tait allongĂ©e sur le sol en train de regarder la tĂ©lĂ©vision, elle ne connaissait pas le monde. Il s’est tournĂ© vers moi et a dit: “Mes parents ne viennent-ils pas?”dit-il. “non!J’ai dit. Il a continuĂ© Ă  regarder le film Ă  nouveau sans parler du tout. J’Ă©tais assis sur le canapĂ©, en train de rĂ©flĂ©chir. Il Ă©tait assez tard, ” Ilhan, va te coucher et va te coucher si tu veux!J’ai dit. Sans parler, il se leva et prit sa place, enleva sa chemise et son jean, s’allongea sur le lit avec juste ses sous-vĂŞtements et ses maillots, sans se couvrir. Et il se tenait juste devant moi dans son pantalon de bite gĂ©ant. MĂŞme l’Ă©tat de gĂ©missement Ă©tait trop grand…

Je me suis aussi allongĂ© lĂ  sur le canapĂ©, mais je ne pouvais pas dormir, mes yeux Ă©taient toujours rivĂ©s sur lui. J’Ă©tais couverte d’Ă©motions mitigĂ©es, ma chatte Ă©tait mouillĂ©e et je faisais des mouvements involontaires, ma main Ă©tait dĂ©jĂ  dans ma chatte en pyjama. Je mettais deux doigts dans ma chatte et je les retirais. Soudain, j’ai vu Ilhan me regarder, j’ai fait semblant de me gratter et j’ai immĂ©diatement retirĂ© ma main. J’ai regardĂ© Ilhana, cette fois elle avait mis sa main dans sa culotte et jouait avec sa bite, me regardant dans les yeux. “Qu’est-ce que tu fais Ilhan, enlève ta main de lĂ !”J’ai criĂ©. Il retira immĂ©diatement sa main et dĂ©tourna son regard. Puis je me suis Ă©nervĂ© parce que j’ai criĂ© après le gamin, et j’ai commencĂ© Ă  lui parler pour me rattraper. Il donnait des rĂ©ponses courtes, il me quittait des yeux…

“Ilhan, j’ai besoin de te parler de quelque chose!J’ai dit. “Qu’y a-t-il, tante?”il a dit et m’a regardĂ©. “Ilhan, pourquoi ne te maries-tu pas?J’ai dit. “Père dit qu’il est tĂ´t!”dit-il. “Ce n’est pas tĂ´t, tu es un homme juste assez vieux pour te marier, et je dois me marier!J’ai dit. “Mon père dit que personne ne te prendra!”dit-il. “C’est pour ça que tu tires 31?J’ai dit. Elle dĂ©tourna son regard et ne rĂ©pondit pas. “Je t’ai vu l’autre jour, quand je tirais 31 derrière la salle de bain!”quand il a dit:” Tu mens!”il a dit, et s’est soudainement redressĂ© et s’est assis. J’ai peur que Biran fasse quelque chose. “Non, je ne mens pas, j’ai vu, tu tirais 31!”quand il a rĂ©pĂ©tĂ© “” Vas-tu le dire Ă  mon père?”dit-il. “Dois-je dire?J’ai dit. “Non, ne me dis pas, mon père me bat!”dit-il. “Vous a-t-il dĂ©jĂ  battu?J’ai dit. “Oui, il l’a attrapĂ© sur le terrain une fois et l’a beaucoup battu!”dit-il.

Je ne peux vous dire Ă  quel point ma chatte picotait quand j’en parlais. Le diable piquait, vous disant, voici une opportunitĂ©, saisissez-la. “Eh bien, je ne vais pas le dire, mais je vais te demander quelque chose en retour, et si tu fais ça, je ne le dirai Ă  personne, ou je le dirai aussi Ă  ton frère et Ă  ton père!”J’ai dit, mais mon cĹ“ur semblait sortir de mon cĹ“ur, je ne pouvais plus respirer, ma gorge Ă©tait nouĂ©e, j’Ă©tais dĂ©jĂ  rempli de culpabilitĂ©. Ilhan a dit: “Qu’y a-t-il, tante?”il s’est levĂ© et a essayĂ© de mettre son pantalon. “Non, ne t’habille pas, je veux que tu prennes un bain, tu sens très mauvais. Mais Jul, allons d’abord te chercher des sous-vĂŞtements propres de l’intĂ©rieur!” Je suis allĂ© dans le placard et j’ai sorti une culotte et un maillot en disant: “Allez, maintenant va aux toilettes!J’ai dit. “Tu ne le diras pas Ă  mon père quand tu te laveras?”dit-il. “Lavons-vous d’abord, puis nous parlerons!”J’ai dit:” et nous sommes allĂ©s dans la salle de bain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2024 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich für deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, Brünetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrà gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc… Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente! mobile-3 mobile-4 mobile-5 mobile-6 mobile-7 mobile-8 mobile-9 mobile-10 mobile-11 mobile-12 mobile-13 mobile-14 mobile-15 mobile-16 mobile-17 mobile-18 mobile-19 mobile-20 mobile-21 mobile-22 mobile-23 mobile-24 mobile-25 mobile-26 mobile-27 mobile-28 mobile-29 mobile-30 mobile-31 mobile-32 mobile-33 mobile-34 mobile-35 mobile-36 mobile-37 mobile-38 mobile-39 mobile-40 mobile-41 mobile-42 mobile-43 mobile-44 mobile-45 mobile-46 mobile-47 mobile-48 mobile-49 mobile-50 mobile-51 mobile-52 mobile-53 mobile-54 mobile-55 mobile-56 mobile-57 mobile-58 mobile-59 mobile-60 mobile-61 mobile-62 mobile-63 mobile-64 mobile-65 mobile-66 mobile-67 mobile-68 mobile-69 mobile-70 mobile-71 mobile-72 mobile-73 mobile-74 mobile-75 mobile-76 mobile-77